Le Ptit Biomed vu par Lambert Hadrot

La préface du Ptit Biomed 2019

Neuf ans déjà. Neuf ans que j’assiste chaque année au passage de témoin entre les différentes promotions des ingénieurs biomédicaux de Polytech Lyon qui, tels des coureurs de relais, œuvrent pour la confection du guide « Le Ptit Biomed ». Pas si petit que cela en fait. Reconnu par les pairs, mais aussi par les fournisseurs, ce guide a fait sa place et a gagné sa pérennité.

Lambert Hadrot a rédigé la préface du Ptit Biomed 2019.

Il y a de l’intelligence dans sa composition : un format typique, une accroche dans la stylique qui lui confère une identité durable, un déroulement dans le sommaire qui est devenu familier et confortable au lecteur. Bref, un ensemble de repères et points visuels qui le caractérisent
tellement bien. Mais au-delà de cette forme, tenue en héritage, c’est le travail de fond, sans cesse renouvelé, qui est appréciable et qui sert aux lecteurs avertis. Outre les données relatives aux fournisseurs (perspectives, coordonnées…), il apporte aussi une retranscription des sessions des journées des ingénieurs biomédicaux hospitaliers qui est fidèle, externe et
bienveillante.

Un grand travail de fond

J’ai la chance quelques fois de visiter « l’autre côté », de me balader avec curiosité dans le back office de l’élaboration de ce guide. Je peux vous le dire ; personne ne s’imagine la somme de travail. Mais j’y vois des étudiants motivés, plein d’assurance. Ce dynamisme se retrouve dans les stands quand ils vont au contact des sociétés et se frottent à leur future vie professionnelle. On discerne cette même assurance et détermination quand ils assistent religieusement, en greffier exemplaire, à toutes les sessions de formation (même celles du vendredi matin…). En corollaire, j’y entends les doutes et les questionnements. Ils sont bels et biens présents mais ils n’endiguent en rien cette opiniâtreté, cette envie d’assimiler des connaissances et de les transmettre.

Le thème de ces journées « intelligence artificielle » était tout à fait en phase avec l’état d’esprit de ces étudiants. En effet, il est porteur d’interrogations (voire d’inquiétudes) mais riche d’opportunités.

Posons-nous la question ; existe-t-il un guide, fruit d’un travail collectif long et prenant, de grande valeur ajoutée, dans le biomédical français qui puisse éclairer les professionnels ? Il n’en existe guère. Mais quand on précise que ce guide est libre (assujetti à aucun fournisseur, son contenu n’est contrôlé que par les membres du Ptit Biomed…), qu’il se finance chaque année et qu’il a la valeur qu’on lui connait, alors je vous le dis je n’en connais qu’un. Longue vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.