Fabriquer du sang universel à partir de dons courants pour sauver des vies

Le 14 Juin célèbre la Journée Mondiale des Donneurs de Sang.  A cette occasion, l’Établissement Français de Sang (EFS) a lancé un évènement pour attirer un maximum de personnes à venir dans l’une des 7000 collectes entre le 11 Juin et le 13 Juillet. Les besoins quotidiens des malades en France sont très importants. En effet, 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque année. C’est ainsi près d’un million de malades qui peuvent être soignés. C’est pourquoi transformer des dons quelconques en sang universel est une solution envisagée pour sauver encore plus de vies.

Une affaire de marqueurs

Pour permettre la transfusion, différents critères doivent correspondre entre le sang du donneur et celui du patient. Le groupe sanguin déterminé par les systèmes ABO et Rhésus fait partie de ces critères. Il est pris en compte pour éviter le rejet du sang transfusé. Des chercheurs de l’université UBC de Vancouver ont transformé du sang de type A en sang de type O-. Aussi nommé sang de « donneurs universels », les globules rouges de ce groupe sanguin sont compatib tous les receveurs. Les antigènes A ou B, présents sur la surface de la cellule, caractérisent les autres groupes. Ces globules ne les portant pas, l’organisme receveur ne provoquera pas de réaction immunitaire.

L’utilisation de plusieurs enzymes bactériennes présentes sur les parois intestinales humaines permet de réaliser cette transformation. Elles sont capables de détériorer certains sucres au cours de la digestion qui sont très proches des marqueurs définissant le type A des globules rouges du sang. Les chercheurs se sont concentrés pour l’instant uniquement sur la transformation de ce groupe sanguin car il est très présent, en France le groupe A représente près de 44% de la population alors que le sang O- seulement 6% (chiffres de l’EFS). Cette transformation en sang universel pourrait donc grandement faciliter la distribution des dons pour les différents traitements et diminuer le risque de pénurie.

Cependant il faut encore assurer que cette transformation n’altère en rien la qualité du sang pour garantir la sécurité du patient qui reçoit le traitement. Il est très important de détériorer correctement tous les marqueurs A pour bien obtenir du sang de « donneurs universels ».

Profitez-en pour en savoir plus en cliquant ici !

Rémi Chazottes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *