Quels sont les risques d’une écoute sonore trop élevée ?

La mode est aujourd’hui à une écoute sonore trop élevée, entrainant des risques de détérioration de l’audition. En effet, la détérioration passe par des facteurs intrinsèques telle que la génétique ; et des facteurs extrinsèques telles que les pratiques professionnels ou les loisirs musicaux. 

Deux facteurs déterminent le danger : la durée d’exposition et le niveau sonore. En effet, plus le niveau sonore augmente, plus la durée d’écoute doit être limitée. On évalue aujourd’hui le niveau 85dB(A) comme dangereux pour le système auditif, associé à une durée d’écoute maximale de 2h. Cependant, la sensation de douleur n’apparaît qu’à 120 dB(A). Par comparaison, lors d’une conversation normale, le niveau est entre 50 et 60 dB. 

Pour d’évaluer l’audition, on utilise un appareil appelé audiomètre. Le sujet évalué entend des sons à des fréquences et des niveaux d’intensité différents  à l’aide d’un casque. Il indique à chaque niveau de chaque fréquence s’il entend un son ou non. Le graphique du sujet est ensuite comparé à un graphique d’audition supposé normale. On peut alors évaluer sa perte auditive. 

Les risques associés à l’écoute de musique trop forte concernent la perte d’audition. Cette perte se présente sous deux formes : 

  • TTS (Temporary Threshold Shift) : Elle concerne une élévation temporaire du seuil d’audition. Les cellules ciliées externes perdent de leurs élasticités et donc leurs capacités à traduire les vibrations ; 
  • PTS (Permanent Threshold Shift) : Elle concerne une élévation permanente du seuil d’audition. Les cellules ciliées sont mortes et ne peuvent être renouvelées. En conséquence, certains sujets peuvent entendre des sifflements. 

La prévention est le meilleur moyen de lutter contre les conséquences irréversibles que présente le bruit sur l’audition. Le bruit et la musique restent des domaines à explorer en médecine.

Pour observer les phénomènes physiques associés à la musique voici une courte vidéo :

Anahita Shafiee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *