L’intelligence artificielle, capable de créer un nouvel antibiotique

Les chercheurs du MIT ont utilisés un algorithme de deep-learning pour identifier un médicament capable de tuer des bactéries résistantes aux antibiotiques. Cette nouvelle biotechnologie permet de dépister plus d’une centaine de composés chimiques en quelques jours afin de détecter les antibiotiques capables de tuer les bactéries. Lors de tests en laboratoire, une molécule appelée halicine a tué un nombre conséquent de bactéries pathogènes ainsi que certaines souches résistantes à tous les antibiotiques connus.

Face au coût, au spectre étroit de diversité chimique et au temps nécessaire des méthodes actuelles de dépistage de nouveaux antibiotiques, ces modèles informatiques peuvent être utilisés pour analyser les structures moléculaires de composés et les corréler avec des traits particuliers. Les chercheurs prévoient d’utiliser leur modèle pour concevoir de nouveaux antibiotiques et optimiser les molécules existantes. Ils envisagent aussi de poursuivre les études sur l’halicine avec une entreprise pharmaceutique dans l’espoir de la développer pour une utilisation chez l’homme.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.