Cabine connectée, vers la consultation de demain ?

Avec l’évolution des connaissances des patients en terme de santé, la télémédecine s’est également adaptée et développée dans ce sens. Les patients deviennent des acteurs de santé. 

Une cabine de consultation à distance

Tessan et HD4 sont des entreprises que l’on peut citer dans la conception de cabine connectée. Les cabinets médicaux connectés permettent une consultation médicale à distance où le patient est mis à contribution. Ainsi, le médecin, préalablement formé à la télémédecine, guide le patient pour prendre ses constantes. 

Au total, dans la cabine, peuvent être retrouvés : 

  • Un stéthoscope : le son du coeur, des poumons et des autres cavités est retransmis au médecin ;
  • Un thermomètre ;
  • Un tensiomètre pour obtenir la tension artérielle ; 
  • Un otoscope pour la réalisation d’examen ORL ou pour observer le fond de la gorge ; 
  • Un dermatoscope : permet l’envoi d’image de peau, par exemple, un grain de beauté peut être surveillé ; 
  • Une balance et une toise permettant de calculer l’IMC ;
  • Un oxymètre s’il faut surveiller la saturation O2 dans le sang ; 
  • Un oxymètre s’il faut surveiller la saturation O2 dans le sang ; 
  • Un audiomètre permet de réaliser un test auditif ; 
  • Un test visuel peut également être réalisé ; 
  • Enfin, des électrodes sont disposées pour obtenir l’ECG du patient.

Les patients possèdent une connaissance formatée. En effet, chaque geste médical a déjà été observé lors de consultations et sont donc facilement reproductibles. Cependant, la technologie reste un intermédiaire entre le patient et le médecin, un outil de mesure. Seul le médecin peut exécuter un diagnostic.

Cabine connectée pour une consultation à distance
Source : https://www.h-4-d.com/

L’insertion de la cabine dans le système de soin

Du point de vue de la technologie, le cabine connectée est le fruit d’un travail de plusieurs années. De plus, les constructeurs assurent le bon suivi des normes et des réglementations en matière de stockage des données dans des banques de données agréées. Souhaitant lutter contre les déserts médicaux, les débits entrant et sortant fonctionnent malgré une faible bande passante.

La réalisation du projet a également demandé quelques autres années pour la mise en place du dispositif dans le système de soin. Les entreprises ont dû définir les critères d’inclusion, c’est à dire les critères d’accès, les protocoles de prise en charge et la façon d’organiser les soins autour du dispositif. 

Ils ont ainsi choisi de former des médecins indépendants à la télémedecine. Les médecins doivent savoir guider le patient. A chaque consultation, un rapport est envoyé au médecin traitant. Si une ordonne doit être prescrite, elle est directement imprimée dans la cabine. Le patient n’avance pas les frais. La téléconsultation est remboursée au même titre que la consultation physique. 

Le déploiement de la télémédecine est capital pour garantir l’accès au soin pour tous. Les déserts médicaux tranchent avec les grandes villes. En Eure-Et-Loire, une cabine a été installée dans la mairie de la commune de Le Favril le 7 octobre 2019. Les cabines peuvent également être mise en place au siège de certaines entreprises. 

En quelques mots

Pour conclure, l’avenir du suivi médical semble se tourner vers la télémédecine. En pleine pandémie de COVID-19, H4D a proposé son aide pour implanter, en moins de 24h, ses Consult Station® (dispositif médical certifié CE) dans les hôpitaux pour diminuer le flux de patients aux urgences en aidant à déterminer les personnes atteintes. Le grand avantage de protection des professionnels de santé vient se mettre en premier plan. Par ailleurs, le protocole d’hygiène EN14476 est respecté entre chaque passage.

Anahita Shafiee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *