SantExpo-Paris Healthcare Week

L’Intelligence Artificielle selon Philips

Intelligence Artificielle en Imagerie, de la Recherche à la routine clinique avec le “Hub AI Paris” et le lancement de la solution Illumeo supportée par une collaboration avec le CHRU de Lille.

Intelligence Artificielle de Philips au CHU de Lille

Chez Philips, l’Intelligence Artificielle (IA) est au coeur de l’actualité, avec un investissement de 60% de ses moyens en Recherche et Développement dans les solutions informatiques depuis plusieurs années. Cela représente plus d’un milliard d’euros investis chaque année. Le domaine principal d’application de l’Intelligence Artificielle dans le domaine de la santé est l’imagerie médicale (radiologie, cardiologie, anatomopathologie,…). En France, l’investissement de Philips est massif. Il se traduit par l’ouverture d’un centre d’Intelligence Artificielle : le Hub AI. L’entreprise soutient également de nombreux projets d’incubateurs de start-up en intelligence artificielle. Le lancement de nouvelles solutions (Illuméo) et le développement de nouvelles technologies ne possèdent que peu d’intérêt sans la collaboration des établissements de santé. En effet, ces derniers s’impliquent de plus en plus via des partenariats de recherche ou pour la validation de systèmes.

Le Hub AI. Quelles applications ? Quels bénéfices ?

Créé en 2018 à la suite du Rapport Villani “Donner un sens à l’Intelligence Artificielle”, Hub AI rassemble quarante chercheurs. Ils travaillent à cibler les champs d’applications de l’Intelligence Artificielle dans les domaines de la cardiologie, l’oncologie et les maladies rares via la génétique. En complément de ce hub, un fond d’investissement a été déployé afin de soutenir les start-up développant des nouvelles solutions. Le Hub AI permet, dans un premier temps, de recueillir des données, allant de la génétique jusqu’aux données de radiologie. Ces premières applications étaient de l’analyse de données via la HealthSuite Digital Platform.

Celle-ci compare des données de santé d’un patient à celles d’une cohorte). Elles permettent notamment de déterminer le meilleur traitement et d’affiner un diagnostic. En complément de cette analyse, le Hub AI se concentre sur la recherche avec des projets collaboratifs. Par exemple un projet de recherche radiomique en oncologie avec deux hôpitaux de l’APHP vise à prédire la réponse au traitement).

Depuis cette création, les “Grands Défis du Numérique” ont vu le jour, visant à soutenir l’excellence dans le numérique et portant une attention toute particulière à l’Intelligence Artificielle dans l’amélioration des diagnostics médicaux.
Pour la solution Illuméo, l’équipe de recherche du Hub AI a pu développer des outils de Deep Learning, permettant une reconnaissance automatique des régions anatomiques et réalisant la détection des organes.

Le parcours de l’innovation en intelligence artificielle chez Philips

Chez Philips, pour qu’une idée soit conduite de la recherche à l’application clinique, elle suit un parcours bien défini : en imagerie, chaque question médicale est un croisement entre une question clinique, un type de données et un contexte patient. Philips souhaite amener chaque site à utiliser l’ensemble du potentiel de l’Intelligence Artificielle pour répondre aux différentes questions, dans un premier temps via un outil de recherche, puis, avec un outil qui sera en mesure de partager et valider les applications pour amener jusqu’à l’intégration dans l’offre générale de Philips. Cependant, l’IA ne repose pas uniquement sur du deep learning, elle possède d’autres facettes comme la Réalité Augmentée ou le Jumeau Numérique (simuler la réaction du patient à une intervention, dans le domaine cardiaque
par exemple).

Quelle est l’utilisation de l’Intelligence Artificielle dans le domaine de l’imagerie médicale aujourd’hui ?

De nos jours, l’augmentation du nombre de données et l’agrandissement du réseau de soins sont les challenges auxquels l’Intelligence Artificielle se doit de répondre. Cela se concrétise par une optimisation des workflows, des méthodes de travail et une simplification des outils pour une prise en main plus simple et plus rapide.
Ces réponses sont développées sous le nom d’Intelligence Artificielle et Adaptative. L’interface du logiciel s’adapte au contexte patient mais également à la méthode de travail de chaque professionnel.

La solution Illumeo

Illuméo, est une technologie utilisant l’Intelligence Artificielle et Adaptative. Elle permet au radiologue d’être rapidement en possession de l’ensemble des outils nécessaires au traitement afin d’obtenir un diagnostic.
Illuméo est basée sur 4 piliers fondamentaux :

  • L’interface de travail permet une synthèse et une vue globale des informations patients venant de différents horizons (laboratoires, services d’hospitalisations,…) ainsi que des comptes-rendus.
  • Une comparaison entre les différentes séries d’images en IRM est possible. Si le patient a déjà eu des examens, une comparaison interexamens sera disponible.
  • Les outils proposés s’adaptent à la zone anatomique. Si l’étude se porte sur un vaisseau sanguin, les outils d’analyse ne seront pas les mêmes que pour un organe.
  • Enfin, toutes les images clés sont importées dans l’interface et la mesure de l’évolution entre deux examens sera instantanée.

Afin d’améliorer les solutions proposées, la présence de partenaires est essentielle. C’est un des rôles du CHRU de Lille, qui offre un soutien
et une collaboration pour l’évaluation de la solution Illuméo lors d’utilisation clinique. Rappelons que la recherche fait partie des 3 missions d’un CHU.

  • Pascal Dussert, directeur Systèmes d’information de Santé, Philips France
  • Nicolas VILLAIN, Directeur Département Recherche, Philips France
  • Philippe LECA, Directeur des Ressources Numériques, CHRU Lille
  • Professeur Olivier ERNST, Chef de Pôle Service Imagerie, CHRU Lille
  • Thibaut JACQUES, Médecin Radiologue, CHRU Lille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *