SantExpo-Paris Healthcare Week

L’Intelligence Artificielle au chevet des urgences

Durant ces trois journées Porte de Versailles, l’intelligence artificielle a été un sujet central de discussions et de débats, notamment pour les urgences. En effet, elle fait partie des quatre enjeux majeurs de l’hôpital de demain. Les autres axes sont la collecte, la structuration et l’analyse de données médicales, le Cloud et la communication. Nous allons voir comment l’intelligence artificielle permet d’améliorer l’organisation des soins.

Nous souhaitons tendre, vers un système de santé performant et offrant la promesse d’une médecine personnalisée, préventive et plus efficace. Cependant pour proposer une telle offre, il faut s’attacher à résoudre des points de blocage perdurant dans les établissements de santé. Ces points dégradent la prise en charge des patients. Ils sont notamment localisés au niveau des services d’imagerie et des urgences. Dans cet article, nous nous attarderons sur des solutions pouvant résoudre ces problèmes de prise en charge au service des urgences.

Iintelligence artificielle au chevet des urgences.

Le service des urgences est aujourd’hui lui-même qualifié de malade. Le point critique concerne notamment la gestion des flux de patients dans ce service. Ce constat souligne la nécessité d’améliorer le processus de triage des patients et de désengorger ce service.

L’intelligence artificielle est la clé proposée aujourd’hui par de nombreuses entreprises afin de résoudre ces problèmes et donc améliorer le parcours du patient.

L’intelligence artificielle, un remède pour des domaines autres que les urgences ?

Premièrement, l’intelligence artificielle permet de fluidifier l’accueil, parfois compliqué aux urgences, en améliorant le processus de triage des patients. Elle offre des solutions pour orienter ceux habitant dans des zones touchées par les déserts médicaux. Toujours d’un point de vue administratif, l’intelligence artificielle peut améliorer la gestion des lits. Le principal axe d’amélioration auquel répond l’intelligence artificielle est le diagnostic. La recherche est abondante pour optimiser et améliorer le diagnostic, en particulier dans les services de la cardiologie, et de la radiologie. La prescription médicamenteuse, la télémédecine et la maintenance sont autant de domaines pouvant être optimisés grâce à la mise en œuvre de solutions s’appuyant sur l’intelligence artificielle.

L’intelligence artificielle se présente donc sous plusieurs formes suivant les usages et les applications. Elle peut se présenter comme un algorithme pour des utilisations liées au diagnostic ; sous la forme de logiciels intelligents pour éviter des erreurs de prescriptions médicamenteuses. Elle peut être constituée comme une plateforme de communication pour améliorer la communication entre les professionnels de santé ou encore comme un logiciel améliorant le flux de patients et la gestion des lits.

Des solutions de manipulation de données intégrant l’intelligence
artificielle proposées par des entreprises et start-up pour répondre
aux points de blocages des services d’imagerie et des urgences.

MEDEXPRIM

représentée par Nicolas DUBOST, Business Development Director

Medexprim, intelligence artificielle pour gagner du temps aux urgences avec le stockage des données.

Medexprim propose un outil essentiel pour stocker et structurer des données médicales brutes. Il développe également un système adapté de traitement de ces données permettant de trouver des corrélations. Particulièrement utilisé en imagerie, cet outil permet d’extraire des données dans des systèmes tels que le PACS (Picture Archiving and Communication System) ou le DMP (Dossier Médical Partagé). Il représente ainsi un gain de temps sur la collecte de ces données. Une fois celles-ci extraites, il est possible de les stocker, les structurer et les annoter pour ensuite nourrir des projets de recherche, ou de machine learning. Enfin, cette structuration de données peut être essentielle pour utiliser par la suite des algorithmes d’intelligence artificielle. En effet, ces outils sont très demandeurs en données. Cet outil donne accès à la donnée médicale quotidiennement, Medexprim propose une opportunité d’offrir une médecine préventive et rétrospective.

ARTERYS

représentée par Stéphane BOYER, General Manager Europe

Arterys, intelligence artificielle au services des urgences pour le post traitement en imagerie médicale.

Après six ans de développement, Arterys propose une offre complète de post traitement en imagerie médicale. Cette solution intègre des solutions d’intelligence artificielle. Arterys développe aussi un système adaptable pour la prise en charge des patients dans un service exigeant comme les urgences. La plateforme Cloud intégrant de l’intelligence artificielle propose les services suivants :

  • Grâce à un simple accès à un navigateur web, il est possible de lire et d’analyser les données médicales n’importe où et n’importe quand.
  • Intégration au workflow (comme par exemple avec le PACS)
  • Système conforme au niveau mondial et haut niveau de protection des données proposé par Arterys
  • Offre d’une forte puissance de calcul
  • Algorithme de deep learning permettant d’analyser les résultats d’examens médicaux en vue de décider si l’examen est suspect et doit être analysé scrupuleusement par un praticien. Cet algorithme fait donc une première analyse des résultats d’examen à traiter et en établit un classement.

MILVUE

représentée par Alexandre PARPALEIX, Radiologue et fondateur de Milvue

Milvue, intelligence artificielle et imagerie pour aider le diagnostic dans les urgences.

Cette solution a été développée avec des radiologues et propose un algorithme basé sur l’intelligence artificielle aidant au diagnostic.
Grâce au développement d’un software, il est possible de visualiser, manipuler des résultats médicaux et d’utiliser des worklists de priorisation et de tri des patients. La solution Milvue améliore nettement les performances de personnes non spécialisées en radiologie pour interpréter des résultats médicaux. Cependant ce système n’est, pour le moment, qu’une aide au diagnostic pour les radiologues. En complément le système proposé par Milvue permet d’annoter et structurer des données.

OPHTAI proposé par EVOLUCARE

représentée par Alexandre LE GUILCHER, Directeur Recherche & Innovation

La solution OphtAi d’Evolucare est un système d’intelligence artificielle spécialisé dans l’ophtalmologie. Cette technologie est née de la fusion de deux expertises : celle en organisation de soins (Evolucare) et celle en analyse d’images (ADCIS). Ce système offre donc une aide au diagnostic des maladies oculaires. Le dépistage semi-automatisé de la rétinopathie diabétique est l’une des actions clés que propose OphtAi. D’après Alexandre LE GUILCHER, l’objectif de ces systèmes fondés sur l’intelligence artificielle et de leur automatisation est de “ Donner la compétence d’expert à quelqu’un qui ne l’a pas ”.

PANDALAB

représentée par Aurélien LAMBERT, Oncologue, Fondateur de Pandalab

Pandalab offre un possible partage et une analyse des données médicales instantanément via une application. Cette solution propose une messagerie médicale qui a notamment pour but de permettre aux professionnels médicaux de communiquer entre eux sur des données médicales en toute sécurité. Un cloud santé est également disponible pour partager des photos et des imageries. Cette plateforme a d’autres fonctionnalités tel qu’un lecteur de radiographies intégré, un accès à la base de données de médicaments, générer simplement une ordonnance ou encore une connexion au dossier patient informatisé via cette plateforme.

AGFA

représentée par Aissa KHELIFA, Directeur Commercial

Agfa est reconnue pour avoir développé un large panel de PACS, avec près de 2600 solutions PACS actuellement installées. Agfa propose d’autres services dont notamment des solutions d’intelligence artificielle pour les services d’imagerie pouvant s’adapter aux services des urgences.
D’après Aissa Khelifa, deux axes se dégagent autour de l’intelligence artificielle. Le premier est un développement de l’intelligence artificielle comme outil pouvant servir à proposer une médecine plus
personnalisée. Le deuxième axe pouvant se développer grâce à l’intelligence artificielle est l’amélioration du workflow. Agfa a basé son développement sur cette deuxième application consistant à améliorer le workflow. Le temps de disponibilité des résultats d’un examen médical devient un enjeu critique. On constate également que les radiologues ont de moins en moins de temps pour le diagnostic. Agfa apporte donc une solution permettant aux radiologues de gagner en efficacité et ainsi du temps précieux pour le diagnostic.

Cette entreprise propose un outil aidant au diagnostic avec de multiples applications. La localisation et la mesure de la taille d’anomalies telles que des nodules en font partie. On peut également utiliser une fonction de comparaison de ces résultats et de ces anomalies avec des résultats antérieurs. Il est ainsi possible de voir l’évolution de la pathologie d’un patient. L’algorithme intégrant l’intelligence artificielle compare les résultats de ce patient à une large base de données composée de résultats médicaux d’autres patients, ce qui peut permettre une nette amélioration de diagnostic et du suivi des patients. Enfin, les médecins ont la possibilité, avec la solution proposée par Agfa, de structurer les données médicales collectées et d’y attacher leur compte-rendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *