Histoire de la chirurgie

Bien que des secteurs comme la nanotechnologie ou la radiothérapie concentrent les innovations, la chirurgie demeure une base du monde médical. Elle est l’un des arts médicaux les plus anciens. En effet, l’histoire de la chirurgie peut remonter jusqu’en 1543. La pratique a longtemps été limitée par des obstacles très conséquents comme l’ignorance de l’anatomie humaine et de sa physiologie. La prise en charge de la douleur, des infections et des hémorragies était également un enjeu de grandes importances.

Une histoire chargée pour la chirurgie, l'art médical le plus anicen.

1543 : connaissance de l’anatomie et de la physiologie de l’Homme grâce à André Vésale et plus tard Ambroise Paré.

1846 : l’anesthésie voit le jour grâce à l’éther et au protoxyde d’azote.

1847 : Ignace Semmelweis oblige les médecins à se laver les mains avec de la chlorure de chaux, réduisant ainsi les risques d’infections et le taux de mortalité en hôpital. C’est la découverte de l’asepsie. 

1880 : Pasteur publie « La théorie des germes et ses applications à la médecine et à la chirurgie ». Il y énonce les conditions idéales de stérilisation.

1901 : découverte des groupes sanguins (ABO) par Karl Landsteiner, un médecin viennois.

La « Révolution » de 1970 : premières greffes viscérales, chirurgies à cœur ouvert, nouvelles techniques d’imagerie, moyens informatiques : tout autant de choses qui permettent de faire de la chirurgie ce qu’elle est aujourd’hui.

Pour aller plus loin sur l’histoire de la chirurgie cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *