Retour mission radiothérapie ASTRO/ESTRO

Depuis quelques années, le secteur de la radiothérapie s’est enrichi d’innovations technologiques importantes et de nombreux développements. À ce titre, l’AFIB a de nouveau envoyé un groupe de travail lors du congrès de radiographie de l’ASTRO en octobre 2018 à San Antonio. L’objectif était de rédiger un rapport en radiothérapie pour la revue IRBM News. De plus, une autre mission a été faite lors de l’ESTRO fin avril 2019. Le but était d’établir un nouveau rapport complémentaire présentant des précisions sur le rapport radiothérapie ASTRO 2018. Nous aborderons ici les avancées majeures dans le domaine de l’imagerie présentées lors des deux congrès.

Retour mission radiothérapie ASTRO/ESTRO

Les scanners

Pour les scanners, la société Philips a présenté le Big Bore RT intégré. Celui-ci possède une évolution majeure sur les diamètres de tunnel. Ainsi, l’ensemble des possibilités qu’offre l’appareil, pour renforcer la confiance diagnostique et accélérer la mise en place du traitement, est essentiel pour la prise en charge des soins.

Les TEP-CT

Dans le domaine TEP-CT, Siemens a présenté un nouveau biographe Vision RT-Pro, une nouvelle version du logiciel de tomographie par émission de positons conçu pour la planification du traitement par radiothérapie. Il comporte un nouveau détecteur qui améliore la résolution. Cet apport aide à mieux comprendre la progression de la maladie permettant au médecin d’adapter et d’ajuster le traitement.

L’IRM

Dans le thème de l’IRM, Siemens a commercialisé son prototype 1,5 Tesla Magnetom Sola avec option Synthetic City. Il permet de donner des cartographies en densité électronique à partir des images IRM. Puis, General Electric a présenté son nouveau modèle doté de l’Air Technology. Elle se compose de nouvelles cellules permettant un chevauchement des antennes pour obtenir de nouvelles formes afin d’être au plus près de la partie acquisition de l’image. Philips a également présenté d’autres innovations. Nous pouvons citer l’extension RT Drive et leurs solutions par des outils de planification dans le traitement contre le cancer. De plus, l’IRM « Ambition » que la firme propose, n’utilise plus que 7 litres d’hélium au lieu de 1000 litres pour la même qualité d’image. Elle a été perçue comme une véritable prouesse technologique. Cela montre ainsi la mise en avant de l’imagerie dans la radiothérapie et tout le potentiel qu’elle représente.

  • Brice Nord, Ingénieur biomédical, CHU Amiens
  • Julien Le Bourhis, Physicien médical, CH Métropole Savoie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *