Rubrique de l'insolite

Les étudiants de Polytech Lyon travaillant au sein de la Minute Biomed ont mis en place cette rubrique du médical insolite. Il est possible de la retrouver chaque mois dans la newsletter rédigée par les quelques volontaires. La Minute Biomed est un projet qui a pour but d'effectuer une veille technologique. Elle rapporte donc chaque mois trois technologies qui façonneront peut-être le futur du monde médical. En plus de ces articles, trois autres rubriques ont été créées. La première est une partie "le Saviez-vous ?" encore appelée "la rubrique de l'insolite". Elle raconte ainsi des anecdotes méconnues, parfois surprenantes, sur le monde du médical. Le second article se nomme "Sant&Vous". Dans ce paragraphe, nous rappelons quelques faits à propos de la santé. Entre moustiques, canicule et poids, il rappelle des données qui nous concernent tous. Il donne également de petites astuces pour rester en bonne santé. Enfin, la dernière rubrique concerne l'APLEB de manière générale. Elle fait le point sur les activités menées par les étudiants de l'association. Les étudiants en Génie Biomédical à Polytech Lyon ont mis en place cette rubrique de l'insolite avec beaucoup de passion pour le domaine médical. Elle montre tout l'intérêt et la curiosité qui poussent les rédacteurs au quotidien.

  • Rubrique de l'insolite

    L’utilisation d’embryons hybrides homme-animal pour les demandes de greffe.

    Le Japon autorise la création d’embryons hybrides homme-animal. Le but serait de parvenir à développer des organes humains chez des animaux et ainsi subvenir aux demandes de greffes. C’est la première fois que le Japon accepte ce type d’expérience. En effet, ce pays approuvait des expérimentations depuis Juillet 2019 mais elles ne pouvaient dépasser 14 jours. Outre le défi technologique, c’est bien la bioéthique qui pose question. La loi de bioéthique de 2011 interdit ce genre de pratiques en France. Des chercheurs américains ont poussé le développement d’un embryon homme-mouton jusqu’à 28 jours. Ces travaux ouvrent donc la porte à de nouvelles interrogations. Comme l’explique le docteur John De Vos, responsable du département…

  • Rubrique de l'insolite

    Croquer la vie à pleine dents, des prothèses même à l’Antiquité !

    Les prothèses de dents ne datent pas d’aujourd’hui mais existaient déjà à l’Antiquité. En effet, des archéologues ont retrouvé des fils d’or réunissant des dents au niveau du collet sur des momies datant de l’Égypte Ancienne. Cette découverte témoigne de la présence de prothèses de dents remontant à l’Antiquité. Elles servaient par exemple de « ligature orthodontique » pour faciliter la mise en place des dents de sagesse. Au Moyen-Age, des dentiers de toutes les formes existaient. Ces prothèses étaient fabriqués à partir de dents de morse, d’hippopotame ou encore de cadavre humain… Les premières traces de la brosse à dents datent des Babyloniens et des Égyptiens. En effet, ces peuples utilisaient des…

  • Rubrique de l'insolite

    Bluetooth et vikings,vous voyez le rapport?

    Le nom de la technologie « Bluetooth » est en rapport est un clin d’œil aux vikings du Danemark du Xème siècle. En effet, leur roi Harald Blatand (ou Harold Bluetooth en anglais) a permis l’unification de plusieurs régions du Danemark de la Suède et de la Norvège. Ce nom est donc un clin d’œil pour une technologie permettant de relier plusieurs appareils électroniques ensemble. Le logo du « Bluetooth » se compose d’ailleurs des lettres H et B de l’alphabet runique danois. Cliquez-ici pour plus d’information sur Harald Blatand ! La technologie et la médecine d’aujourd’hui sont souvent liées directement au passé. Les Égyptiens étaient très développés et utilisaient déjà des prothèses dentaires…

  • Rubrique de l'insolite

    Patients roux et anesthésie, toute une histoire…

    Les patients roux seraient moins sensibles à l’anesthésie. En effet, d’après une étude de l’Université de Louisville, le faible taux de mélanine produit entraînerait l’augmentation d’une hormone stimulant les centres de la douleur. D’après cette étude, les personnes rousses nécessiteraient 20% d’anesthésiants en plus que pour les personnes blondes ou brunes. Cliquez ici pour en savoir plus! Retrouvez plus de faits étonnants dans notre Rubrique de l’insolite