Nos différentes minutes

Les étudiants de Polytech Lyon ont créé le projet de La Minute Biomédicale. Il s'agit d'une newsletter de l'innovation médicale. Ce titre fait référence au format court qu'ils ont choisi pour développer leurs articles. Il est possible de recevoir cette newsletter biomédicale chaque mois. Les articles sont également publiés sur le site de l'APLEB. La Minute Biomed est un projet qui a pour but d’effectuer une veille technologique. Elle rapporte donc chaque mois trois technologies qui façonneront peut-être le futur du monde médical. En plus de ces articles, trois autres rubriques ont été créées. La première est une partie « le Saviez-vous ? » encore appelée « la rubrique de l’insolite ». Elle raconte ainsi des anecdotes méconnues, parfois surprenantes, sur le monde du médical. Le second article se nomme « Sant&Vous ». Dans ce paragraphe, nous rappelons quelques faits à propos de la santé. Entre moustiques, canicule et poids, il rappelle des données qui nous concernent tous. Il donne également de petites astuces pour rester en bonne santé. Enfin, la dernière rubrique concerne l’APLEB de manière générale. Elle fait le point sur les activités menées par les étudiants de l’association. Vous pouvez retrouver dans cette partie les trois articles traitant d'innovations technologiques. Les étudiants en Génie Biomédical à Polytech Lyon ont mis en place cette Minute Biomédicale avec beaucoup de passion pour leur domaine. Elle montre tout l’intérêt et la curiosité qui poussent les rédacteurs au quotidien.

  • Un nouveau moyen de communication pour lire les pensées

    Des scientifiques ont développé un casque capable de lire et traduire les pensées pour apporter un nouveau moyen de communication aux personnes muettes à travers deux types de technologies distinctes. Un premier système fonctionne en mesurant la subvocalisation1 à l’aide de plusieurs électrodes qui permettent de détecter les signaux musculaires au niveau de la mâchoire et de la bouche avec une précision de 92%. De plus, cette technologie donne l’avantage d’être discrète car le casque peut se présenter sous forme d’une paire d’écouteurs à conduction osseuse.  Un autre système, révolutionnaire pour les personnes atteintes du syndrome d’enfermement2, fonctionne en mesurant le niveau d’oxygène du sang dans le cerveau. Pour ce…

  • Lifen, une plateforme de centralisation des données de santé

    Aujourd’hui, la communication des données entre les hôpitaux publics, privés et les médecins généralistes pose une problématique sur le suivi du parcours de soin des patients. C’est au travers des enjeux visés par le programme « Ma Santé 2022 » que s’est développée une plateforme sécurisée d’envoi de documents médicaux, appelée Lifen, pour simplifier les échanges administratifs. D’après l’entreprise, « 25% des actes médicaux seraient redondants » on en déduit que ¼ des examens pratiqués seraient répétés à cause des contraintes rencontrées lors de la communication des résultats d’examens médicaux. La plateforme propose donc de palier à ce problème en proposant un outil qui facilite les échanges entre professionnels de…

  • L’intelligence artificielle dans la lutte contre le cancer

    Pour qu’un soignant arrive à choisir quel traitement administrer à un patient, il doit suivre un raisonnement impliquant à la fois des notions de connaissances, d’incertitudes, d’expériences et de risques. Afin de minimiser les erreurs médicales, on développe de systèmes d’aide à la décision, simulant le raisonnement médical. Ceux-ci nécessitent alors de modéliser cette pratique, en utilisant des méthodes d’apprentissage automatique dites de « Deep Learning ». Des logiciels permettant d’identifier les patients les plus sensibles à un traitement Récemment, les équipes de cancérologie digestive des Hôpitaux européen Georges-Pompidou, Cochin et Ambroise-Paré AP-HP, et du laboratoire « Sciences de l’information et médecine personnalisée » de l’INSERM et de l’Université Paris-Descartes,…

  • Les organes artificiels, avenir de demain ?

    Dans la newsletter du mois d’avril, nous vous avions abordé de la place grandissante de l’impression 3D dans le domaine médicale. Cette technique est souvent associée à l’impression d’organe. Face à une pénurie des greffons et une demande toujours croissante, la recherche d’organe apparaît comme une priorité. Les organes artificiels pourraient être une solution à de nombreuses maladies. Le coeur artificiel  L’insuffisance cardiaque touche des millions de personne à travers le monde. Elle traduit une incapacité de contraction synchrone des deux ventricules et entraîne une fatigue chronique.  ©CARMAT : Représentation du coeur artificiel Des entreprises se sont spécialisées dans des solutions de traitement de la maladie. Par exemple, Carmat développe…

  • Quels sont les risques d’une écoute sonore trop élevée ?

    La mode est aujourd’hui à une écoute sonore trop élevée, entrainant des risques de détérioration de l’audition. En effet, la détérioration passe par des facteurs intrinsèques telle que la génétique ; et des facteurs extrinsèques telles que les pratiques professionnels ou les loisirs musicaux.  Deux facteurs déterminent le danger : la durée d’exposition et le niveau sonore. En effet, plus le niveau sonore augmente, plus la durée d’écoute doit être limitée. On évalue aujourd’hui le niveau 85dB(A) comme dangereux pour le système auditif, associé à une durée d’écoute maximale de 2h. Cependant, la sensation de douleur n’apparaît qu’à 120 dB(A). Par comparaison, lors d’une conversation normale, le niveau est entre…