• Les organes artificiels, avenir de demain ?

    Dans la newsletter du mois d’avril, nous vous avions abordé de la place grandissante de l’impression 3D dans le domaine médicale. Cette technique est souvent associée à l’impression d’organe. Face à une pénurie des greffons et une demande toujours croissante, la recherche d’organe apparaît comme une priorité. Les organes artificiels pourraient être une solution à de nombreuses maladies. Le coeur artificiel  L’insuffisance cardiaque touche des millions de personne à travers le monde. Elle traduit une incapacité de contraction synchrone des deux ventricules et entraîne une fatigue chronique.  ©CARMAT : Représentation du coeur artificiel Des entreprises se sont spécialisées dans des solutions de traitement de la maladie. Par exemple, Carmat développe…

  • Quels sont les risques d’une écoute sonore trop élevée ?

    La mode est aujourd’hui à une écoute sonore trop élevée, entrainant des risques de détérioration de l’audition. En effet, la détérioration passe par des facteurs intrinsèques telle que la génétique ; et des facteurs extrinsèques telles que les pratiques professionnels ou les loisirs musicaux.  Deux facteurs déterminent le danger : la durée d’exposition et le niveau sonore. En effet, plus le niveau sonore augmente, plus la durée d’écoute doit être limitée. On évalue aujourd’hui le niveau 85dB(A) comme dangereux pour le système auditif, associé à une durée d’écoute maximale de 2h. Cependant, la sensation de douleur n’apparaît qu’à 120 dB(A). Par comparaison, lors d’une conversation normale, le niveau est entre…

  • Une nouvelle façon de faire adhérer les polymères aux surfaces pourrait permettre d’améliorer les capteurs et les implants biomédicaux.

    Les polymères ayant une bonne conduction de l’électricité sont très demandés en médecine, notamment pour la détection et l’électrostimulation. La difficulté réside dans leur inhabilité à adhérer à la surface et rester en place malgré l’apparition d’humidité.  La rigidité du matériau utilisé pour les électrodes actuelles est un inconvénient. Elles ne peuvent pas se plier et adhérer durablement à la peau du patient.  Les polymères conducteurs correspondant à la flexibilité de la peau existent, mais jusqu’à présent, ils n’ont pas résisté à l’humidité.  Une équipe d’ingénieurs du MIT développe une nouvelle méthode pour que le polymère reste intact, même immergé dans l’eau. Leur méthode implique une très fine couche adhésive…

  • Cabine connectée, vers la consultation de demain ?

    Avec l’évolution des connaissances des patients en terme de santé, la télémédecine s’est également adaptée et développée dans ce sens. Les patients deviennent des acteurs de santé.  Une cabine de consultation à distance Tessan et HD4 sont des entreprises que l’on peut citer dans la conception de cabine connectée. Les cabinets médicaux connectés permettent une consultation médicale à distance où le patient est mis à contribution. Ainsi, le médecin, préalablement formé à la télémédecine, guide le patient pour prendre ses constantes.  Les patients possèdent une connaissance formatée. En effet, chaque geste médical a déjà été observé lors de consultations et sont donc facilement reproductibles. Cependant, la technologie reste un intermédiaire entre le patient et le médecin, un outil…